La dimension sacrée de la légitimation politique : l’incarnation présidentielle

Olivier Rouquan, « La dimension sacrée de la légitimation politique : l’incarnation présidentielle », Sens Public, 5 mars 2005.


Cet article tente de démontrer que l’espace politique français contemporain ne peut se passer de référence à des systèmes de valeurs pensés et présentés comme relevant d’un ordre ancien voire révolu, pour assurer une part de sa légitimité. Pour ce faire, il analyse l’exemple du pouvoir présidentiel qui sert de miroir sociétal du fait de la position occupée dans l’espace démocratique et de sa forte légitimation en France, ressortant de l’élection au suffrage universel. Tout l’intérêt est de déceler dans la communication politique des titulaires du statut, ce qui est redevable au rôle d’incarnation de la temporalité la plus longue. L’espace propre à un article de revue contraint évidemment l’illustration de cette hypothèse.

Lire l’article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s