Droit constitutionnel et gouvernances politiques

Olivier Rouquan, Droit constitutionnel et gouvernances politiques, Gualino Editeur, 2014.

Droit constitutionnel et gouvernance politiques
Le taux d’abstention aux élections ne cesse d’augmenter. La déception après les phases électorales est de plus en plus forte et rapide. Le système politique suscite moins la légitimité. Pour comprendre la situation, référons-nous aux fondamentaux relatifs à l’histoire de longue durée (définitions de l’état, de la démocratie, des régimes politiques), et aussi aux éléments historiques modernes (partis, opinion). Dans la période contemporaine, la concentration exécutive du pouvoir l’emporte dans les systèmes politiques occidentaux. Mais depuis une vingtaine d’années la fragmentation du cadre institutionnel (décentralisation, mondialisation, médiatisation instantanée), invite à nuancer fortement l’impression d’« hyper-présidentialisme ». En centrant l’étude sur la 5e République, quelles pistes dégager pour donner plus de légitimité aux institutions ?

Commander le livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s