Critique réaliste de la société de l’information au regard des exigences de la démocratie

Olivier Rouquan, « Critique réaliste de la société de l’information au regard des exigences de la démocratie », Sens Public, 14 mars 2006.


L’article insiste sur la crédibilité d’un projet d’analyse critique de la communication, notamment en politique, comme activité et corpus de légitimation qui n’assimile pas marketing et information. Ce projet souligne la présence dans une utopie de la communication de risques idéels de valorisation des réseaux et de sous-estimation des hiérarchies, de confusion entre innovation technologique et progrès démocratique, enfin de risques sémantiques de saturation de la communication « ordinaire » par l’indice ou l’icône au détriment du symbole.

Lire l’article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s